Hypnopraticien, Hypnothérapeute, Hypnologue, Hypnotiseur … Quelles différences ?

Nous entendons de plus en plus parler d’hypnose, mais lorsqu’il s’agit de rechercher un professionnel pratiquant cette technique ou simplement taper « hypno » sur Google, nous pouvons vite nous retrouver perdus dans les différents termes …

C’est peut-être votre cas ? Et cela se comprend car il n’est pas simple de s’y retrouver dans tous ces termes : Hypnopraticien, Hypnothérapeute, Hypnologue, Hypnotiseur. Il est facile de s’y perdre.

Tout d’abord, on ne peut parler de ces termes sans analyser leur racine étiologique : Hypnos. Dans la mythologie grecque, Hypnos est le dieu du sommeil. Bien qu’on ne dorme pas vraiment lorsqu’on est en état d’hypnose, vous comprendrez facilement le lien.

Hypnopraticien, Hypnothérapeute, Hypnologue, Hypnotiseur englobent donc des pratiques différentes toutes basées sur l’utilisation de l’état d’hypnose.

Nous allons détailler un peu plus les différences et les points communs de ces appellations afin de vous aider à y voir plus clair.

Une même base, l’hypnose

Dans chacun de ces termes, vous retrouvez une même base, l’hypnose. C’est en effet, l’outil qu’est l’hypnose qui va regrouper ces différentes appellations.
Cela signifie que chacun des 4 profils va faire appel à l’hypnose et plus particulièrement l’état de transe hypnotique obtenu grâce à différentes techniques..

L’hypnotiseur

L’hypnotiseur est le terme le plus large. En effet, l’hypnotiseur désigne celui qui hypnotise, qui utilise l’hypnose. Il ne désigne pas le spécialiste et la finalité de la pratique de l’hypnose.

Bien que souvent associé au monde du spectacle, il désigne aussi les autres profils. Tout d’abord l’hypnose de rue avec ces tours destinés à impressionner ou amuser les passants. Il désigne donc aussi les personnes utilisant l’hypnose de spectacle consistant à divertir en faisant, par exemple, faire des choses inhabituelles à la personnes sur scène. L’hypnotiseur utilise simplement l’hypnose, comme passion ou passe-temps. Il n’est pas spécialisé dans le domaine de l’accompagnement et n’a pas nécessairement de diplôme ou certificat attestant de ses connaissances.

A titre d’exemple, vous connaissez peut-être ce célèbre hypnotiseur, artiste québécois, Messmer, qui divertit en utilisant l’hypnose en spectacle.

En résumé, l’hypnotiseur est un passionné d’hypnose, sachant mettre en « état d’hypnose« , mais n’exerçant pas dans le domaine de l’accompagnement ou le domaine médical, au contraire des autres profils.

On peut donc dire que les Hypnopraticiens, Hypnothérapeutes, Hypnologues sont tous à minima des hypnotiseurs (ils savent hypnotiser), mais tous les hypnotiseurs ne sont pas des Hypnopraticiens, Hypnothérapeutes ou Hypnologues.

Hypnopraticien, Hypnothérapeute, Hypnologue, … Les différences.

Vous l’avez compris, ces trois profils vont tous utiliser l’hypnose à des fins d’accompagnement. Que ce soit les hypnopraticiens, les hypnothérapeutes ou les hypnologues, chacun va vous emmener dans cet état de transe hypnotique grâce à un certain nombre d’outils afin de vous aider, vous accompagner. Ils sont unis par cet objectif commun : Accompagner la personne vers un mieux être ou la réalisation d’un objectif.

L’hypnopraticien ou praticien en hypnose est le terme le plus large. Il désigne celui qui est diplômé ou certifié en hypnose et qui guide ou accompagne les gens vers la guérison ou le bien-être. On le trouve régulièrement associé à une spécialisation, par exemple: praticien en hypnose Ericksonienne. C’est donc un terme général qui englobe les hypnothérapeutes et les hypnologues.

L’hypnologue est celui qui étudie et fait des recherches sur l’hypnose et pratique l’hypnose. On peut s’intéresser à la racine du mot : Hypnos + Logos. Logos peut représenter la parole, le discours, le raisonnement, l’argumentation. Communément, on utilise ce terme pour désigner le praticien qui accompagne grâce à l’hypnose dans un cadre non thérapeutique, hors médical. Il va se concentrer sur le développement personnel du client : stress, confiance, estime, peurs, phobies, préparation mentale, sommeil, fatigue mentale, …

L’hypnothérapeute désigne le praticien qui va accompagner vers la guérison. Le thérapeute est celui qui pratique la thérapie (du grec terapeia  : soin, cure, traitement) et qui soigne le patient. L’hypnothérapeute va donc exercer dans un cadre thérapeutique, dans le domaine médical. Tout comme l’hypnologue, il doit avoir suivi une formation et posséder un diplôme attestant de ses connaissances. L’hypnothérapeute va aider à la guérison du corps par l’hypnose. Dans son champ d’action, on va trouver les actions spécifiques autour du soulagement de la douleur, l’accompagnement de la femme enceinte lors de l’accouchement, favoriser la guérison des grands brûlés, l’anesthésie sou hypnose, mais aussi l’asthme, les acouphènes, les allergies, les affections de la peau, …

Dans tous les cas, l’hypnose ne se substitue pas à un traitement médical mais peut agir en complément.

 

<a href="https://guillaumeruas.com/therapies-breves/">Thérapies brèves</a>
Publié le : 23 octobre 2020

Auteur

Guillaume RUAS, hypnose et coaching à saint-paul-trois-châteaux et à distance

Guillaume RUAS

Hypno-praticien et Coach
A Saint-Paul-Trois-Châteaux & à distance

A découvrir aussi

Laurence RUAS, Sophrologue, Hypnopraticienne et coach

Laurence RUAS

Sophrologue, Hypno-praticienne et Coach
A Saint-Paul-Trois-Châteaux & à distance
En savoir plus

Vous souhaitez démarrer ? Prenez rendez-vous !

Ne remettez pas votre mieux-être à plus tard !

Tarif : 60€ / séance

Cet accompagnement ne se substitue pas à un traitement médical!

Les accompagnements que je propose s’intègrent dans une démarche de relation d’aide pour vous permettre de retrouver votre bien-être dans différents domaines ou optimiser vos performances personelles. Toutes les approches que je  propose s’inscrivent dans un cadre hors thérapeutique ou médical et ne remplacent pas votre traitement médical ni votre suivi médical. Ce que je ne suis pas: médecin, psychitare, psychologue, psychothérapeute. Je ne réalise pas de diagnostic médical ni de prescription et je ne vous inviterai jamais à arrêter votre traitement médical sans l’avis de votre médecin ou psychiatre. 

ut Aliquam id luctus Donec ut at pulvinar dictum