Pourquoi donnez-vous tant aux autres ?

Vous faites partie de ces personnes généreuses ? Qui donnent sans compter ? De celles sur qui on peut compter ?

Mais … Vous souriez-vous ? Vous tendez-vous la main à vous ? Vous occuper-vous de vous ? Vous aimez-vous ?

Peut-être faites-vous partie de ceux qui donnent tant aux autres en se sacrifiant eux-même !

Il est bon de donner aux autres ! Mais comment prendre soin des autres si on ne prend pas soin de soi-même ?

“Je me souris par bienveillance envers moi-même, pour bien prendre soin de moi, pour me donner de l’amour. Je sais que si je ne prends pas soin de moi, je ne pourrai pas prendre soin d’autrui.” Soyez libre là où vous êtes de Thich Nhat Hanh

Guillaume RUAS, coach intuitif en développement personnel et professionnelUne petite histoire personnelle

Vous avez tendance à toujours tout donner aux autres et vous sacrifier ? J’ai longtemps été comme cela …

Depuis ma tendre enfance on m’a inculqué la générosité. J’ai toujours donné sans compter, partagé, … Cela faisait partie de moi. J’ai toujours privilégié les autres car cela aurait été égoïste de penser à soi avant les autres.

Et puis, un jour, à bout de force je me suis demandé pourquoi je donnais tant … pourquoi je me sacrifiais
Comment étais-je capable de tant endurer (manque d’argent, manque de temps, épuisement, …) tout en continuant à aider les autres  jusqu’à ce que cela devienne presque 100% de mon temps.

Ces questions ont été cruciales ! Elle m’ont permises de voir les causes sous-jacentes à ce don de soi et surtout de prendre conscience qu’il étant temps de ME donner !

Si on ne se respecte pas soi-même, c’est qu’on ne donne pas pour les bonnes raisons !

J’ai ainsi pu prendre conscience que j’avais été marqué, de par mon éducation chrétienne, à cette notion de sacrifice ! C’était une première raison à cet oubli de moi.

Mais la raison la plus perverse, la plus dure à observer, c’est que moi qui croyais donner sans rien attendre, j’étais grandement intéressé !

En réalité, très inconsciemment, je comblais, à travers le don de moi, mes manques affectifs ! En soif de reconnaissance, d’appartenance et d’amour je cherchais à être apprécié ! La qualité de mon aide n’en était pas moins bonne mais étant incapable de m’aimer moi-même il m’en fallait toujours plus jusqu’à ce que je m’écroule !

Je suis allé très loin dans cette perversion !!! Bien plus loin que ce que j’aurais pu imaginer ! J’ai pu découvrir à quel point j’étais capable de m’oublier, de renier mes valeurs, pour donner aux autres (comprenez pour être aimé).

Cet électrochoc a été salutaire !

J’ai pu voir une partie de moi que je refusais de voir. En acceptant cela, en essayant de ne pas me juger, j’ai pu remonter la pente et changer mon rapport à moi-même !

Est-ce qu’aujourd’hui je donne moins ? Non !
Mais je donne différemment ! Il m’arrive de dire non pour me respecter, mais aussi pour respecter la personne car ce n’est pas toujours rendre service que de se laisser utiliser 😉
J’ai gardé un grand coeur, ma générosité est toujours présente, mais la qualité de ce que je donne a bien augmenté !

Je vous raconte cela car je suis certain que je ne suis pas le seul dans ce cas ! Et il n’est pas indispensable de se brûler pour changer de cap !

On peut demander de l’aide à quelqu’un qui va nous aider à prendre conscience de nos mécanismes destructeurs et de nos véritables aspirations.

Si vous en sentez le besoin, je peux vous aider sur ce chemin, en rendez-vous à Saint-Paul-Trois-Châteaux ou par Skype ou téléphone.

Prendre rendez-vous

Pin It on Pinterest